Ressources

Comment reconnaître une relation en ligne malsaine

Nous vivons une bonne partie de notre vie en ligne. Nouer des relations en ligne, qu’elles soient romantiques ou autres, peut permettre de « rencontrer » des gens qu’on n’aurait jamais croisés normalement. Il est important de garder à l’esprit qu’il est très facile d’intimider ou de harceler quelqu’un en ligne, et que les relations par écran interposé peuvent être tout aussi malsaines que les relations en personne.

Voici quelques signes d’une relation abusive, en ligne ou en personne :

  • Ton ou ta partenaire te blesse, de quelque manière que ce soit
  • Ton ou ta partenaire t’insulte ou t’humilie et te donne une mauvaise estime de toi
  • Quelqu’un tente de t’éloigner de tes proches ou de tes amis, cherche à t’isoler 

Il y a des points communs entre les relations abusives dans la vraie vie et en ligne, mais les dégâts causés par les relations en ligne sont différents. En ligne, il est plus facile de savoir ce que tu fais, où tu es. La relation abusive se noue sur les mêmes plateformes que tu utilises pour rester en contact avec ta famille ou tes amis, et cela peut te donner le sentiment d’être prise au piège. Une fois que les abus commencent, ils peuvent dégénérer rapidement, même dans des espaces publics.

Voici quelques signes qui pourraient indiquer qu’une relation est malsaine :

Quelqu’un a-t-il…

  • insisté pour avoir tes mots de passe ou autres renseignements confidentiels?
  • transmis des photos personnelles sans ta permission?
  • demandé à savoir en tout temps ce que tu faisais, espionné tes activités en ligne?
  • demandé que tu abandonnes certains amis?
  • fait pression pour que tu lui envoies des photos suggestives, ou envoyé des photos suggestives sans ton consentement?
  • fait courir des rumeurs sur toi ou dit des choses humiliantes sur toi en ligne?
  • Envoyé des messages ou des textos qui t’ont mise mal à l’aise ou t’on fait peur?
  • Menace de faire ces choses, ou autre chose qui t’inquiète ou te rend mal à l’aise?

Si tu penses être aux prises avec une relation malsaine, en ligne ou dans la vraie vie, demande de l’aide. Fais des captures d’écran des messages que la personne t’envoie ou affiche sur ses comptes sociaux, au cas où il ou elle les supprimerait plus tard. Parle à tes parents, à des amis, des enseignants ou d’autres personnes de confiance. Si ton ou ta partenaire t’a menacée de violence, appelle la police.

Si tu n’as personne à qui parler en personne, appelle Jeunesse J’écoute au 1-800-668-6868. Tu trouveras d’autres lignes d’écoute ici.

Tes amis peuvent jouer un rôle important pour t’éviter de nouer des relations malsaines ou t’aider à y mettre un terme.

  • Si un ou une ami(e) te dit être dans une relation abusive, écoute-les, ils te disent certainement la vérité. Il faut beaucoup de courage pour en parler, et cela peut être dévastateur quand la personne à qui l’on se confie minimise le problème ou ne nous croit pas.
  • Si tu soupçonnes qu’un ou une ami(e) est en train de s’impliquer dans une relation malsaine (en tant que victime ou agresseur), parle-lui-en. Si ça n’a pas d’effet, parles-en à d’autres personnes à qui tu fais confiance et qui pourraient t’aider.
  • Ne prends jamais part aux abus en transmettant on en montrant des photos ou des commentaires offensants ou à caractère sexuel qui circulent.
  • Exprime ton désaccord quand quelqu’un banalise les relations abusives ou dit que la victime « l’avait bien cherché ».

Pour trouver d’autres informations sur la sécurité en ligne, consulte HabiloMédias.

Et n’oublie jamais que ce n’est pas de ta faute. Parler de ce qui se passe et de ce que tu ressens n’est pas une trahison. Ne te reproche pas d’avoir fait des erreurs, comme dévoiler ton mot de passe ou prendre des photos. Rien de cela n’autorise qui que ce soit à te traiter de façon abusive.

Cet article est tiré d’un billet de la Fondation canadienne des femmes.

 

 

Plus d'histoires

Apprends à déceler les signes avant-coureurs
Ma relation est-elle saine?
Apprends à déceler les signes avant-coureurs
Guide pour une transition réussie : femmes et victimes de violence
L’amour oui, mais l’#AmourSain

Mots clés

weremember indigenousveteransday http-spiritpanels-humanrights-ca

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)