Des Nouvelles

Le project “Acting Out, But in a Good Way”

Un programme cherche à améliorer la santé mentale et à réduire le risque de suicide dans les communautés autochtones

On le sait, l’art est bon pour l’âme. Il peut aider à explorer des sujets difficiles, et à guérir. La peinture, la sculpture, le dessin, le chant, la danse ou la musique peuvent nous apporter beaucoup.

La First Nations University of Canada a étudié et confirmé ce phénomène : l’art guérit.

Avec le projet “Acting Out, But in a Good Way”, les chercheurs démontrent que la création artistique peut avoir des incidences très positives sur la santé mentale dans les communautés autochtones.


Via cihr-irsc.gc.ca

Benjamin Ironstand, un assistant de recherché qui travaille sur ce programme, a récemment figuré sur les ondes de la CBC. Il travaille au sin d’une équipe pour créer des cours de théâtre et d’arts visuels pour les jeunes des Premières nations qui vivent dans une réserve.

« Par les arts, les étudiants semblent trouver leur voix, déclare M. Ironstand. Ça leur donne un moyen d’exprimer ce qu’ils ressentent et de raconter leur histoire, de dire qui ils sont. »

D’après ce qu’en dit la CBC, en augmentant le bien-être par la création artistique, l’équipe de recherche espère réduire le taux de suicide.

« Nous voyons la santé comme un tout, qui comprend la santé des Premières nations dans le contexte de la colonisation et de l’oppression qui ont profondément endommagé les systèmes économiques et sociaux traditionnels » lit-on sur le site Web du programme.

« La colonisation n’est pas de l’histoire ancienne. C’est un phénomène qui affecte toujours les gens et qui se traduit dans les relations de pouvoir et de privilège qui ont été instaurées au fil du temps, y compris par la guerre, la législation, les politiques, les théories en vogue et les médias. »

As-tu déjà eu recours à l’art comme moyen de guérir de quelque chose? Quelle forme d’art préfères-tu?

Dernières nouvelles

Journée mondiale de la santé mentale 2018
La Journée du gilet orange reconnaît les préjudices causés par le système des pensionnats indiens au Canada envers des générations de familles autochtones et leurs communautés.
Journée chemise orangeArticle Journée du gilet orange - 2018
La Journée du gilet orange reconnaît les préjudices causés par le système des pensionnats indiens au Canada envers des générations de familles autochtones et leurs communautés.
Nouveaux débuts fait deux annonces d'intérêt public

Mots clés

weremember indigenousveteransday http-spiritpanels-humanrights-ca

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)