Femme forte et histoires de survivants

L'histoire de Kelly: quatrième partie

Le monde de l’alcool et des drogues m’a à nouveau happée. Trois personnes m’ont agressée, et j’ai passé une semaine à l’hôpital. Cette fois, j’étais entourée, pourtant je n’ai mentionné ce séjour à l’hôpital à personne jusqu’à ce que je rentre chez moi. Tous les souvenirs de la première agression sont revenus me hanter, je la revivais, même si j’étais consciente des progrès que j’avais faits. C’est là que j’ai compris que je devais changer et que je ne pouvais pas retomber dans ce monde duquel j’avais réussi à m’arracher.

Ces deux dernières années, j’ai enfin réalisé que je pouvais apporter ma pierre au monde. Après beaucoup de chagrin, de larmes, de déceptions, de triomphes et de bonheur, je suis entourée de personnes pour qui je compte. Ils ont raison : j’ai quelque chose à offrir. Du statut de victime, je suis passée à celui de survivante. Personne ne peut m’enlever ça.

Kelly (centre) accepte un prix de Equay-wuk (Women's Group).

Grâce à l’aide du Conseil d’alphabétisation Sioux-Hudson à Sioux Lookout et du Centre de transition Eagle Urban à Winnipeg, j’ai repris le contrôle de ma vie et j’ai réalisé un rêve que je croyais impossible. Ce sont leurs conseils, un peu de sympathie, et de confiance en moi qui ont rendu tout cela possible. Sans leur aide dans cette période charnière, je n’aurais jamais repris pied et je ne serais pas devenue la femme que je suis aujourd’hui. J’ai maintenant reçu un diplôme d’aide en soins de santé/réceptionniste de l’unité des soins de santé du Urban Circle Training Centre.

Merci d’avoir écouté mon histoire.

Dernières nouvelles

Je partage mon histoire parce que je peux
Pour ma soeur
J'ai failli mourir cette nuit

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)