Ressources

Occasion de financer des ateliers communautaires

Grâce au soutien de Condition féminine Canada, Nouveaux débuts peut vous aider à faciliter et à financer des ateliers entre 500 $ et 1500 $ pour renforcer votre communauté et réduire la violence.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’ateliers que vous pourriez organiser dans votre communauté afin d’accentuer des thèmes tels que les relations saines et la prévention de la violence. Si vous avez d’autres idées pour les ateliers ou souhaitez organiser un de ceux-ci, envoyez un courriel à newjourneys@nafc.ca. Notez que les organisations des autochtones ont la priorité.


Exemples d’ateliers

Activité suggérée : Préparer un repas ensemble/cours de cuisine
Sujet potentiel : Identifier et composer avec la violence familiale
Groupe d’âge : Femmes de tous les âges
But : Bâtir un réseau de soutien de femmes qui cuisinent ensemble et partagent des repas, et peuvent s’épauler dans des situations éventuelles de violence conjugale.
Outils requis : Ingrédients nécessaires pour les plats qui seront servis lors du repas, carnets de notes, plumes, Trousse Vous n’êtes pas seule de l’AFAC

Remarque : Étant donné que le sujet peut être sensible et déclencher des réactions, il est préférable qu’un(e) aîné(e) y participe pour offrir un soutien.

Partie 1 – Préparation du repas

Les participantes peuvent choisir de commencer par la purification et apprendre leurs noms. Seules ou guidées par un chef autochtone, les femmes font les préparatifs et cuisinent ensemble.

Partie 2 – Discussion

Durant le repas et après, les participantes rédigeront un plan de sécurité communautaire qu’elles pourront suivre si elles se trouvent dans une relation malsaine ou abusive.

  1. Identifier les différentes formes de relations violentes. Avec l’aide d’un(e) animateur(rice), demandez au groupe d’identifier des comportements abusifs pour les cinq formes de relations violentes. Comment ces comportements diffèrent-ils de relations saines?

  2. À l’aide de la section de la trousse de l’AFAC intitulée Planifier le départ, demandez au groupe de dresser une liste de tous les articles dont elles auraient besoin si elles devaient fuir une relation abusive. Il importe peu que les participantes soient ou non dans une relation abusive. Il s’agit là d’un exercice pour se préparer au cas où.

  3. Identifiez des activités de guérison auxquelles les participantes pourraient prendre parti si elles devaient fuir une relation abusive. Demandez aux participantes de faire une liste de leurs qualités. 

Activité suggérée : Peindre une murale
Sujet potentiel : Bâtir des relations saines
Groupe d’âge : 14 à 20 ans
But : Demandez aux jeunes d’illustrer ce que représente pour eux une relation saine, en collaboration avec d’autres jeunes. À la fin de l’atelier, tous les participants devraient pouvoir identifier comment donner et assurer le consentement, et comment différencier les tendances saines et malsaines dans les relations.
Outils requis : Peinture, pinceaux, grand canevas ou grandes feuilles de papier, papier pour planifier et esquisser des idées, plumes/crayons, fiches de référence, ruban, marqueurs, Fondation Filles d’action Partir de la base – Guide d’animation.

Termes et expressions clés :

  • Relations saines : peuvent être différentes pour chacun, mais elles reposent sur les principes du respect mutuel et de l’égalité.
  • Relations malsaines : sont nuisibles et ont souvent des conséquences négatives sur la confiance en soi d’une personne. Dans ce type de relation, le pouvoir est habituellement distribué inégalement entre les partenaires. Le pouvoir peut être utilisé pour exercer une emprise sur l’autre personne. Le déni, la jalousie, la domination, la critique constante, les menaces et l’usage de la force sont des éléments que l’on retrouve souvent dans une relation malsaine.
  • Limites
  • Respect
  • Confiance
  • Communication
  • Sécurité
  • Justice

Partie 1 - Discussion

Remettez une fiche à tous les participants et demandez-leur d’inscrire un droit qu’ils devraient avoir dans une relation.

c.-à-d. : le droit d’exprimer des opinions, le droit de choisir leur partenaire sans pression, etc.

Grouper les fiches dans des catégories similaires sur un tableau. Discutez en groupe comment ces droits favorisent des relations saines et comment leur absence crée un déséquilibre et peut mener à des relations malsaines. Animez une séance de remue-méninges pour déterminer si d’autres droits s’ajouter à la première séance, et ajoutez-les au tableau. Poursuivez la discussion jusqu’à ce que le groupe soit satisfait d’avoir inclus tous les droits présents dans une relation.

Partie 2 - Création

Faites une séance de remue-méninges avec le groupe sur des exemples de relations saines, y compris des exemples de relations où les deux membres respectent leurs droits respectifs, leur dignité et leurs choix.  Quelle forme de communication utilisent-ils? Comment s’écoutent-ils?

Demandez au groupe de se séparer en paires ou en groupes de trois personnes, et de décrire des manières dont leur exemple de relations saines pourrait être représenté. Décrivez sommairement ce qu’elle pourrait représenter.

En un seul groupe, discutez comment tous les scénarios de relations saines pourraient être groupés en un seul – p. ex., sous forme de roue médicinale, scènes de la nature où les individus peuvent interagir, résumé, etc.

Tracez un plan sur le grand canevas ou la grande feuille de papier et commencez à peindre la murale des relations saines en groupe. Exposez la murale dans votre Centre d’amitié (ou centre communautaire local).

Les participants doivent partir en sachant à qui s’adresser ou où aller s’ils estiment être dans des relations malsaines.


Activité suggérée : Projet de galerie de photos
Sujet potentiel : Sécurité personnelle
Groupe d’âge : 12 à 18 ans
But : Demandez aux participants de faire preuve de créativité pour identifier ce qui fait qu’ils se sentent en sécurité et ce que sont leurs limites personnelles.
Outils requis : Caméras jetables, carnets de notes, plumes, colle/ruban

Cette activité devrait se faire en deux parties.

Partie 1 : Remettez une caméra jetable à chaque participant pour qu’il puisse photographier ce que le mot « sécurité » représente pour lui. Il peut s’agir de sécurité physique, de sécurité émotionnelle, de sécurité dans les relations, bref tout ce qui inspire ou est significatif. Après la période allouée, demandez aux participants de rendre les appareils pour les faire développer. 

Partie 2 : Lorsque les photos sont développées, remettez-les aux participants et demandez-leur d’écrire une description de type journal pour décrire ce que représente les photos. Exposez les photos et leurs explications dans votre Centre d’amitié (ou centre communautaire local).


Sujet potentiel : Relations saines et relations malsaines
Groupe d’âge : Plus de 13 ans
Outils requis : Tableau à feuilles mobiles, marqueurs, copies de 

Cette activité comporte trois parties et devrait prendre environ une heure.

À l’aide des fiches de référence de la Fondation Filles d’action, de scénarios et de séances de remue-méninges, cette activité aidera les jeunes participantes à explorer le rôle et la présence des conflits dans les relations, à identifier les dynamiques malsaines et à explorer des moyens de composer avec les conflits.

Les scénarios de cette activité peuvent être modifiés en fonction des réalités des communautés qui y participent. Soyez prêt à partager des ressources (cliniques de santé locales, ressources en ligne, etc.) avec n’importe quel membre du groupe et à réunir le groupe lorsque l’activité est terminée. 

Partie 1 : Séance de remue-méninges en grand groupe—Demandez aux participantes de donner des attributs pour les catégories de « l’amour sain » et de « l’amour malsain ».

Partie 2 : Séance de remue-méninges en petits groupes — Demandez aux participantes de lire les scénarios, d’identifier les attributs de « l’amour sain » et de « l’amour malsain » et de les noter sur le tableau à feuilles mobiles.

Partie 3 : Discussion en grand groupe — Assoyez-vous en cercle avec les participantes et demandez à chaque groupe de partager les résultats de leurs discussions. Poursuivez l’animation en posant ces questions :

  • Est-ce que quelqu’un désire partager des exemples de conflits pouvant survenir dans une relation (avec un(e) ami(e), un partenaire, un parent, etc.)?
  • Comment peut-on transformer ces conflits en expériences positives? Les expériences positives peuvent s’appuyer sur une bonne communication, une bonne connaissance de ses limites, l’écoute active, etc.
  • En utilisant la Fiche de référence : Relations saines et relations malsaines, demandez si quelqu’un désire parler des différences existant entre l’affirmation, la passivité et l’agressivité?

Aidez-les à approfondir ces notions en donnant des exemples ou en leur demandant de partager des exemples.

Retour sur l’activité : Comment vous êtes-vous senties en faisant cette activité? Qu’avez-vous appris ou qu’avez-vous trouvé utile en faisant cette activité? Comment pouvons-nous soutenir des relations saines? Quels sont les obstacles aux relations saines? Pouvons-nous les abolir? Comment?


Activité suggérée : Confection de tambour
Sujet potentiel : Réduire la violence à l’endroit des femmes dans les communautés autochtones
Groupe d’âge : Hommes de plus de 16 ans
But : Inciter les hommes à s’opposer à la violence faite aux femmes autochtones et créer un réseau de soutien d’hommes qui ont choisi une vie sans violence.
Outils requis : Peau de cerf, cadres de tambour, peinture, pinceaux

Cadre : Cet atelier se veut un outil de prévention primaire (avant qu’il n’y ait de violence), mais peut également comprendre des hommes et des garçons comme outil d’intervention secondaire (après la survenance de problèmes).

Cet atelier peut être sous forme d’exposé ou de discussion, et un aîné/animateur peut parler des enseignements et inviter les participants à prendre part aux discussions pendant qu’ils confectionnent un tambour de peau traditionnel.

Lorsque les tambours sont terminés, invitez les participants à les décorer avec des symboles et des messages de force (idée : une empreinte de main sur le tambour symbolisant qu’une main ne sera jamais utilisée dans un contexte de violence). Terminez l’atelier avec un cercle de tambours et demandez aux participants de fixer des objectifs qui contribueront à enrayer la violence dans leur communauté.

Matière : Utilisez le Guide d’animation Partir de la base – Guide d’animation pour préparer des exercices adaptés à votre groupe. Le guide contient aussi du langage et des thèmes qui devraient être couverts.

  • Les différentes formes de violence
    • Inégalité de pouvoirs et de contrôle
    • Abus de pouvoir
    • Violence intériorisée
    • Violence systémique
    • Violence physique
    • Violence émotionnelle/verbale
    • Violence financière
    • Violence sexuelle

  • Caractéristiques d’une relation saine
    • Respect des limites
    • Équité et égalité
    • Bonne communication
    • Respect des droits de la relation

  • Ce que les hommes peuvent faire pour empêcher la violence à l’endroit des femmes
    • Pour cette partie, consultez les guides Moosehide Campaign « 10 Things you can do » et « 6 Things Men can do to TAKE A STAND Against Sexual Assault and Harassment » (en anglais seulement)
    • Donnez des exemples concrets où les hommes pourraient appliquer ces conseils
    • Consultez le site Web Respect Women (en anglais seulement) pour obtenir des conseils sur la manière dont les hommes peuvent aider d’autres hommes qui, eux, sont violents, et comment ils peuvent donner le bon exemple à leurs enfants et à leurs groupes de pairs.

 

Plus d'histoires

Raven Lacerte et la campagne Moose Hide
Malgré les chiffres alarmants, un travail formidable est fait pour soutenir les femmes qui ont subi des violences
Ressources en Colombie-Britannique
Malgré les chiffres alarmants, un travail formidable est fait pour soutenir les femmes qui ont subi des violences

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)