Des Nouvelles

Combattre les préjugés au sujet de la chasse au phoque

Se préoccuper des animaux est noble et important, mais se soucier des animaux sans connaître ni comprendre le mode de vie des Inuits, comme c’est le cas de beaucoup de nos voisins au sud du 49e parallèle.

Les organismes de défense des animaux ont beaucoup œuvré pour mettre fin à la chasse au phoque. Ces organisations diffusent leur message anti-chasse sans savoir que les Inuits la pratiquent depuis des générations, qu’ils en dépensent pour leur alimentation et pour gagner leur vie, qu’ils respectent les animaux et la vie qu’ils sacrifient, et qu’ils s’assurent de ne gaspiller aucune partie de l’animal.

L’entreprise de produits cosmétiques Lush s’est jointe au mouvement anti-chasse en 2009. Sa campagne était menée en appui à celle de la Sea Shepherd Conservation Society, qui utilise des méthodes d’activisme populaires pour protéger la faune marine.

lush_online.jpg

 Le site Web de Lush répétait alors des idées fausses, mais répandues au sujet de la chasse au phoque. Par exemple, on y lisait que la chasse « tuait sans raison des centaines de bébés phoques, dont 98 % ont moins de trois mois. » Or, tuer des phoques nouveau-nés est illégal depuis 1987. La compagnie semblait aussi ignorer que mettre fin à la chasse au phoque serait dévastateur pour les Inuits.

Récemment, la position de Lush au sujet de la chasse au phoque a circulé largement sur Internet, et l’entreprise a dû faire face à une forte réaction (article en anglais) de la part des Inuits et d’autres partisans mieux informés. Depuis, elle a affiché une mise à jour sur son site (en anglais).

L’ignorance de Lush est un parfait exemple des idées préconçues qui existent. Pour les contrer, Alethea Arnaquq-Baril a réalisé le film Angry Inuk.

Par ce film, elle espère rendre clair aux yeux de tous que l’activisme anti-chasse aux phoques a créé une perception entièrement négative de l’industrie qui ne tient aucun compte de son importance pour les communautés inuites.

Angry Inuk a fait des vagues. Il a remporté le prix du Choix du public au Canada’s Top Ten Film Festival, et a été sélectionné parmi les films canadiens qui seront présentés au Toronto International Film Festival, ce qui fera sans aucun doute entendre le message d’Arnaquq-Baril. Cependant, des organismes et leurs porte-parole célèbres, dont les intentions sont pourtant honorables, continuent de causer du tort aux Inuits et à leur mode de vie.

Plus d'histoires

Le premier festival circumpolaire marathon d’art, de musique, de danse, de spectacles, d’installations, de cuisine et de films au monde
Festival iNuit Blanche
Le premier festival circumpolaire marathon d’art, de musique, de danse, de spectacles, d’installations, de cuisine et de films au monde
Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être des Premières Nations et des Inuits

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)