Des Nouvelles

Nouveaux débuts, c’est quoi?

La ressource en ligne de votre Centre d’amitié, en bref

Le premier site Web Nouveaux débuts as été lancé en 2013, et comportait une base de données en ligne de programmes et services utiles aux Autochtones dans tout le pays. On y trouvait aussi plusieurs guides pratiques pour aider les personnes autochtones qui déménageaient dans une nouvelle ville dans leur transition.

Pendant l’été 2015, l’Association nationale des centres d’amitié a lancé A4IW.ca, un site par et pour les jeunes autochtones qui se concentrait sur les causes profondes de la violence envers les femmes et les filles autochtones. Dès ses premiers mois en ligne, le site est devenu un lieu de rencontre, d’échange et d’exploration sur des sujets divers comme la violence et la sécurité, la musique, la culture, les traditions, l’appropriation culturelle, le racisme et d’autres sujets importants pour les jeunes autochtones.

Le site Nouveaux débuts que tu vois aujourd’hui réunit ces deux sites. Maintenant, Nouveaux débuts est un espace en ligne totalement unique pour les Autochtones du Canada.

Ce nouveau site fournit des ressources et des informations vitales pour tous les jeunes Autochtones qui prennent un nouveau départ, quel qu’il soit, ainsi que des témoignages et autres récits. En bref, le nouveau site est l’incarnation en ligne du Mouvement des centres d’amitié. C’est un lieu d’échanges au sujet de la vie quotidienne, du chemin parcouru et à parcourir, de défis à surmonter et de réussites, de changement et de progrès.

Plus d'histoires

Par Lani Elliott
Matière à réflexion
Par Lani Elliott
L’équipe RISE apporte le leadership autochtone aux centres communautaires de Vancouver, par Trevor Jang
L’équipe RISE
L’équipe RISE apporte le leadership autochtone aux centres communautaires de Vancouver, par Trevor Jang
Voici comment :
Tu veux contribuer à Nouveaux débuts?
Voici comment :

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)