Femme forte et histoires de survivants

The Helen Betty Osborne Story

Une bande dessinée parle des femmes disparues ou assassinées aux jeunes

David Alexander Robertson, de Winnipeg, tente de faire résonner le problème des femmes autochtones disparues ou assassinées parmi la jeune génération.

Il est l’auteur de la bande dessinée Betty: The Helen Betty Osborne Story. Helen Betty Osborne, une femme crie de Norway House qui avait quitté sa réserve pour fréquenter un pensionnat, a été enlevée et assassinée le 13 novembre 1971 à The Pas. Il a fallu quinze ans pour trouver et condamner l’auteur du crime.


Via www.darobertson.ca

« Le cas de Helen Betty est celui qui a amorcé notre prise de conscience, en tant que pays et dans la province du Manitoba, que quelque chose était en train d’arriver aux femmes autochtones, a dit M. Robertson à la Presse canadienne. Cela dit, même aujourd’hui, beaucoup de gens ne se doutent par de l’ampleur du problème. »

La vie et la mort d’Helen Betty Osborne a eu des échos longtemps après 1971. Une école de The Pas porte aujourd’hui son nom; l’auteur canadien Robert Munsch dit que s’être rendu sur sa tombe a beaucoup influencé sa façon d’écrire; la groupe de Toronto Wooden Sky a sorti un CD intitulé The Lonesome Death of Helen Betty Osborne et inclus une chanson portant le même titre sur un autre album : When Lost At Sea.

Dernières nouvelles

Je partage mon histoire parce que je peux
Pour ma soeur
J'ai failli mourir cette nuit

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)